Je ne suis pas dedans en ce moment, c'est donc une très bonne raison pour vous faire partager mes idées. Comme ça, je n'aurai pas l'impression de me faire une double journée d'école.

Car oui, il faut bien le dire, tenir un blog de maîkresse quand on est maîtresse la journée n'est pas chose facile et encore moins quand on a des enfants en bas âge...ce qui est mon cas.

Comme l'impression d'être en manque de nourriture intellectuelle. J'ai beau me ruer sur romans et livres de psycho en tout genre, les thèmes abordés dans la journée ne comblent pas forcément mon cerveau qui reste parfois bloqué en mode télétubbies. J'ai beau aimer la pâte à modeler, adorer la littérature jeunesse et les arts visuels....j'ai parfois envie de violence!!! engourAhhhhhhhhhhhhhh!

Revenons donc à nos moutons, nains de jardins, chérubins:

Après avoir vu un super spectacle qui tourne dans le département du Rhône: Assita et la calebasse magique, nous embarquons pour un vol direct pour Dakar et ses villages environnants.

Avec pour lecture pendant le voyage: Le fil d'Or de Fatinou un album magnifiquement illustré avec entre autres techniques l'utilisations de tissus Africains.

Notre mission pendant ce voyage:

Imaginer et créer collectivement une robe pour que Fatinou aille au bal:

Pour cela, il faudra...

Photocopier des patchs work de tissus africains (qui peuvent être demandés aux parents) moi, j'en ai dans mes tiroirs... Utiliser le mode de réglage manuel de la photocopieuse pour obtenir un effet transparent.

Les motifs du tissu sont alors visibles mais sont en noir et blanc et très clair. J'explique alors aux élèves que la robe de Fatinou a perdu toutes se couleurs et que nous allons décorer tous les morceaux de tissus pour lui fabriquer une robe toute neuve.

tissu

La technique utilisée est celle des pastels à l'huile pour repasser les motifs et de l'encre à dessiner pour recouvrir chaque zone de tissu. J'ai oublié de préciser que le papier A4 est déchiré de façon à réaliser un patch work mais aussi parce que travail est assez fastidieux.

fatinou entière

J'ai dessiné une fatinou géante sur laquelle nous avons collé collectivement tous les morceaux de faux tissus et bien entendu, les finitions habituelles: coloriage, collage (bijoux et cheveux en relief).

pieds

Une seconde mission vous sera proposée, elle vous permettra de:

Découvrir l'écrit et se préparer à écrire avec du graphisme.

Découvrir le monde en créant sur le principe de la symétrie (repérage dans l'espace ).

Imaginer et créer un masque en respectant certaines contraintes: la symétrie en plan et en volume.

masques

La photo n'est pas contractuelle: la société Air Educ' ne disposant pas d'un format plus approprié, nous laissons les voyageurs imaginer les subtils graphismes disposés de part et d'autre du nez, vous entrevoyez les nuages de fumée colorée laissés par les pastels secs légèrement estompés au mouchoir en papier. Et en plissant bien les yeux, vous distinguerez les contours des créations en volume. La société vous présente toutes ses excuses et mettra tout en oeuvre pour vous fournir des photos plus détaillées dans les délais les plus courts.

Le commandant de bord et son équipe mettront à disposition des voyageurs le matériel nécessaire à l'accomplissement de cette mission à savoir:

Un masque tout simple dessiné par la maîtresse (j'entends par simple un oval pour la tête deux amendes pour les yeux, un trait ou une amende pour la bouche et deux traits pour le nez).

Des feutres à graphisme

Des pastels secs

Du papier de soie

Cerise sur le gâteau: une plastifieuse et ses feuilles à plastifier.

Carton ondulé, papiers divers, mousse plumes et cure-pipe pour le volume.

En espérant avoir répondu en partie à votre recherche et dans l'attente d'un commentaire qui nous permettra d'améliorer la qualité de nos services, nous vous souhaitons une agréable traversée sur Air Educ'!

 Afrique suite....

Je prolonge ce post une année après car nous avons travaillé autour de l'album RAFARA

Une première idée toute bête: dessin dirigé

Sur une ardoise, on s'entraîne à dessiner rafara en petit groupe avec la maîtresse qui guide pas à pas. Bien sur, on peut se tromper, par contre, lorsque l'enfant arrive au bout de son travail, je le photocopie.

Ensuite, il n'y a plus qu'à colorier sauf qu'on est bien plus fier de son coloriage. Les enfants ont ensuite découpé leur RAFARA que nous avons collé dans un cadre (que j'ai trouvé, si je ne m'abuse sur le site materalbum. Si toutefois, je me trompe et que ce cadre provient de chez vous, merci de me le signaler.

20122012790