Oui, je sais, ce n'est pas le moment, oui, il reste plus d'un mois qui nous sépare du revival printanier!

 

papillon

 

C'est sans doute pour palier à cet enfer hiver qui n'en finit pas que l'esprit de dame nature s'est emparé de moi ce matin. (OUi j'ai la grippe, je délire un peu!) Alors, que je préparais une quiche avec mes deux zébulons préférés, je m'apprêtais à jeter l'embalage lorsque je fus foudroyée par cette idée: en une fraction de secondes, je me retrouvai ciseaux en main en train d'agiter symétriquement les deux volets encadrant le support de ma pâte feuilletée et c'est dans un geste frénétique et totalement instinctif que je me mis à découper deux supports (futures ailes) et des antennes ainsi qu'un abdomen pointu (pardon aux scientifiques si le papillon n'a pas d'abdomen). Voilà pourquoi, je n'ai pas les photos intermédiaires de mes étapes.

Deux secondes plus tards, je me retrouve clouée à une chaise traçant des lignes horizontales parallèles les unes aux autres (pas mal pour s'entraîner à tracer en respectant une trajectoire, bon, les moyens auront peut être droit à des petits points à relier, à voir....)

C'est alors qu'un stylo noir en main, les graphismes spécifiques à mes deux sections se mirent à envahir les espaces vides!

Alors que je n'avais pas résolu le problème des ailes (papier de soie, carton ondulé, éventails recyclés....autant vous faire part de mes idées si certains(es) veulent essayer), il me vient à l'esprit que l'année dernière, j'avais fabriqué des papillons en utilisant la symétrie avec la peinture. Mon fiston assistant à la logorrhé de mes réflexions ressort alors une de ses anciennes productions. Pour fabriquer ce papillon, il vous faudra donc:

  • Réclamer aux parents le carton d'amballage d'une tarte (Bio marque repère), je ne les ai pas toutes essayées.   Si, si, ils ont l'habitude maintenant.
  • Des feutres noirs.
  • Des yeux mobiles ou autocollants si vous souhaitez rendre ce merveilleux papillon encore plus attrayant!
  • De la peinture: encre à dessiner à projeter à la pipette (si si les parents d'élèves ont tous des pipettes de doliprune ou d'abnil à la maison), gouache, nacrée. Pour cette activité, j'évite la peinture acrylique qui a tendance à mal sécher ou à coller.

1: découpage du carton de la pâte à tarte par l'adulte.

2: traits horizontaux à la règle  tracés de haut en bas et graphismes adaptés au feutre noir (mon fiston, plus grand a fait un peu compliqué) mais je propose toujours les deux niveaux MS et GS sur le modèle.

3: sur une feuille canson ou 120g (c'est important pour la tenue) pliée en deux, l'enfant va explorer différentes techniques. Je les limite à une moitié de la feuille pour que ce ne soit pas trop chargé! Après avoir bien rempli cette moitié de feuille, on plie sur la marque pour imprimer la peinture sur l'autre face et on déplie! Maaaaagie! Le papillon apparaît.

4: après le séchage, on coupe la feuille en deux sur le trait de la pliure puis, selon le dessin, dans le sens horizontal. IL faut les ajuster au support en carton pour les coller par dessus. Je précise que les deux volets en carton ont préalablement été découpés comme des ailes, soit deux de chaque côté du "corps" du papillon. Ces languettes doivent être assez étroites pour servir de support aux ailes peintes sans que ça dépasse.

Je partage cette activité dont je viens d'avoir l'idée mais avec tous les projets qui fourmillent dans ma classe cette année, je ne suis pas certaine d'avoir le temps de les réaliser.

Promis, à ma prochaine quiche, je poste les étapes intermédiaires!