Tout le monde a un jour joué avec un thaumatrope, ce petit disque avec sur une face un poisson, sur l'autre un bocal, ou un oiseau et une cage. Il suffisait de faire rouler une baguette entre les mains ou de tirer sur des ficelles pour voir le poisson dans le bocal ou l'oiseau dans sa cage. Cet effet d'optique est du à la persistance rétinienne.

Du coup, pour le printemps, j'ai eu envie qu'on réveille un peu nos rétines et nos petits doigts pour faire de belles poulettes thaumatropiques (hum.... vous m'aurez comprise). L'illusion ? Nos poules à rayures se transforment en poules à carreaux lorsqu'on les fait tourner.

WP_20140422_008

WP_20140422_007

Matériel:

  • Un modèle de poules à plier, (j'ai déniché le mien je ne sais plus où donc si l'auteur se reconnaît, je serai ravie de le citer).
  • Des pastels aquarellables ou au choix/ peuvent être remplacées par des crayons de couleurs.
  • De la peinture type acrylique, dumoins tenant sur tout support /peut être remplacée par des poscas si le fond a été réalisé aux crayons de couleurs.
  • Des coton-tiges ou pinceaux très fins.
  • Baguettes pour brochettes.
  • Feuilles à plastifier et plastifieuse.

WP_20140422_005

WP_20140422_004

Réalisation:

Séance 1

Recouvrir chaque côté de la poule de deux couleurs en inversant. ex: tête bleue tête verte. Celle qui a la tête bleue a le corp vert et l'aile bleue et inversement de l'autre côté. Les pastels aquarellables ont besoin de bien sécher. Il faut éviter que les enfants appuient trop et laissent trop de matière. Pour aquareller, il vaut mieux utiliser un pinceau assez rigide, type petite brosse. Bien laisser sécher.

Les pastels aquarellables s'utilisent comme des pastels à l'huile mais se transforment en peinture type aquarelle en passant de l'eau avec un pinceau, j'adore cette technique, c'est magique!

Séance 2:Graphisme. C'est l'occasion de réinvestir les lignes verticales d'un côté puis horizontales de l'autre. Entre chaque ligne, on fait des trajectoires de points au coton-tige. J'ai laissé le choix des couleurs pour les plumes de la queue et j'ai imposé les pattes et le bec en orange ou jaune.

Séance 3: Découpage de la poulette en suivant bien le gros trait noir. Attention de ne pas séparer les deux têtes et la queue car la poule va être pliée.

Montage: plier les poulettes bord à bord pour les plastifier. Les ailes aussi seront plastifiées. Pensez de bien écrire les prénoms (sous les ailes par exemple avant la plastification).

Après plastification, il faut bien entendu redécouper en laissant une marge suffisant pour que les deux faces restent collées. Réaliser une entaille au cuter à l'emplacement des ailes.

Couper à ras entre les pattes de façon à pouvoir glisser le pic à brochette (pointe cachée dans la poule) à l'intérieur de la poule. Consolider si besoin avec du ruban adhésif. Passer une aile dans l'entaille, superposer l'autre et les agraffer ensemble.

Voilà, les poulettes sont prêtes!

Bon, OK, lecteur avisé, tu as bien remarqué que mes poulettes sont en fait des oiseaux de printemps!... Pour tout te dire, j'ai tenté les crêtes à plastifier au posca mais ce n'était pas une franche réussite, j'ai donc préféré les fiers oiseaux que tu peux admirer aux poules déplumées.

Dans le vestiaire, je les ai exposées plantées dans de la pâte à modeler verte avec des carrés d'herbe et fleurs synthétiques...très kitchs.